Développement personnel

J’ai testé l’EMDR

Bonjour tout le monde,

Aujourd’hui je vais vous parler de l’EMDR, savez-vous ce que c’est ?

En anglais EMDR veut dire Eye Movement Desensitization and Reprocessing, soit en français Mouvement des yeux, Désensibilisation et Retraitement (de l’information). C’est une très grande découverte faite en 1987 aux Etats-Unis dans le domaine des psychothérapies.

La méthode EMDR est utilisée pour traiter des chocs traumatiques (accident, viol, deuil,…) La thérapie EMDR stimule les mécanismes neurologiques accélérant le « re-traitement » de l’évènement traumatique. En stimulant à nouveau cette fonction du cerveau, elle permet l’assimilation de l’évènement à l’origine du choc. En plus simple, l’EMDR aide le cerveau à classer un choc dans « le tiroir » « passé ».

Pourquoi j’ai eu recours à cette méthode ?

Le 31 mars dernier, j’ai eu un accident de voiture sur l’autoroute. Je roulais tranquillement, nous allions à Genève avec mon copain. Je suis de nature très prudente, je respecte toujours bien mes distances de sécurité, les limitations de vitesse, etc. Soudain devant moi la voiture a freiné très sèchement jusqu’à l’arrêt. J’ai fait de même et me suis arrêtée derrière elle de justesse. Derrière moi, le mini bus ne s’est pas arrêté et m’est rentré dedans à grande vitesse alors que nous étions à l’arrêt. Ma voiture a été propulsée contre la voiture de devant. J’étais en état de choc. Il m’a fallut 10 min avant de sortir de ma voiture et de comprendre ce qu’il s’était passé. Pendant ce temps quelqu’un a appelé la police. Une fois cette dernière sur place, je suis sortie de ma voiture. J’avais mal à la jambe et à la nuque. La police a fait venir une ambulance afin que je puisse avoir un contrôle. Tout est allé très vite et je n’ai pas vraiment eu le temps de prendre conscience que tout ça s’était passé.

Les jours qui ont suivi l’accident j’avais beaucoup de mal à me rendre compte que ça s’était réellement passé, comme l’impression que c’était un mauvais rêve. Jusqu’à maintenant je me disais toujours que ça n’arrive qu’aux autres. J’étais triste et fâchée en même temps. Malgré ça, j’ai de suite repris le volant. Ma maman m’avait prêtée sa voiture pour que je puisse aller travailler. Je n’étais pas hyper à l’aise au volant mais c’était amplement supportable de rouler en ville ou sur les routes cantonales. Les quelques fois ou j’ai repris l’autoroute ce sont pas très bien passé. J’avais des moments de panique ou j’avais l’impression que tout autour de moi était un danger. Mon copain me rassurait beaucoup en me parlant, me disant qu’il n’y a rien à craindre que je sais bien conduire et que tout ira bien. Les semaines passèrent et souvent je ne voulais pas me rendre à un endroit à cause du trajet qu’il y avait à faire. De plus, en septembre nous avons prévu de partir au sud de la France avec un couple d’ami et c’est avec ma voiture que nous allons, j’en avait déjà la boule au ventre rien que de penser qu’il y avait 8h de route. Avant cet accident je roulais beaucoup, je suis déjà allée au sud de la France, en Italie, à l’autre bout de la Suisse,… et je n’ai jamais eu l’ombre d’une hésitation de prendre le volant par crainte. Mais là, rien que d’imaginer partir jusqu’en France me donnait les frissons. C’est en parlant de cette crainte à une amie que cette dernière m’a conseillée l’EMDR. Je me suis donc renseignée sur ce que c’était et j’ai pris rendez-vous.

Comment se déroulent les séances ?

Pour commencer il faut sélectionner la/les image(s) la/les plus perturbante(s), que ce soit pendant l’accident, ou actuellement. Pour ma part c’était le moment ou j’ai vu dans le rétroviseur que la personne derrière moi ne s’arrêtait et par la suite quand je conduisais et que je m’arrêtais à un feu rouge par exemple, ou que je freinais, je regardais dans mon rétro et j’avais toujours la sensation dans le corps que la voiture derrière moi n’allait pas s’arrêter. Aussi, sur l’autoroute, quand je voudrais dépasser la voiture devant moi, mais qu’il y a des voitures qui arrivait derrière, je n’osais pas dépasser et je commancais à perdre mes moyens. J’ai donc travaillé sur ces deux images :

1 lorsque je m’arrête et que d’autre arrive derrière moi.

2 lorsque je veux dépasser sur l’autoroute.

Pour chaque situation, le ou la thérapeute, demande d’évaluer sur une échelle de 1 à 10 comment l’événement, dans la situation réelle est perturbant. (0 pas du tout perturbant, 10 le plus perturbant) pour ma part au début j’étais autour de 8.

Ensuite, en fermant les yeux, imaginer être dans la situation qui est perturbante et dire ce qu’on ressent, qu’elles sont les pensés qui viennent à l’esprit. Puis par rapport à ces pensés, trouver une phrase POSITIVE. Par exemple, je me souviens que mes pensées étaient « je ne me sens pas en sécurité, je me sentais stressée,…) la phrase positive par exemple était « je suis sûre de moi, j’ai confiance en moi »

A ce moment là, il faut penser à l’évènement perturbant, en incorporant la phrase positive. Puis suivre les doigts de le/la thérapeute qui fait des aller-retour devant les yeux. Il/elle fait des séries de 10-20 aller-retour et en chaque série, à nouveau repenser à l’évènement l’évaluer sur une échelle de 1 à 10. Et refaire des série, ainsi de suite, jusqu’à ce que l’évaluation tourne autour du 0-1.

C’est pas facile d’expliquer juste avec des mots.

Honnêtement quand la thérapeute me disait au début qu’il suffirait que de quelques séances j’étais un peu septique. Je me disais qu’il me faudrait des mois avant de pouvoir retrouver ma confiance. A la 3ème séance j’évaluais mes situations à 1. J’étais bluffée l’impact qu’avait eu l’EMDR. Quand je repense à l’évènement je n’ai plus ses mauvaises sensations. C’est comme-ci l’évènement s’était passé il y a des années en arrière. Après discussion avec la thérapeute j’en suis venue à la conclusion que malgrés tout jamais je n’arriverai à évaluer mes situation à 0 car même si à l’heure actuelle je conduis avec confiance et que je me sens bien au volant. Jamais je retrouverai LA confiance que j’avais avant l’accident. Mais je suis très bien comme ça aujourd’hui.

Voilà, si vous avez déjà testé l’EMDR, je serais curieuse de lire vos témoignages. Ou si vous avez des questions, j’y répondrai très volontiers.

Je vous souhaite une belle fin de journée.

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s